Nithael - Lettres Lumières


                           Message 15 décmbre 2014




MEM NOUN HÉ TETH VAV


Aloïhm

NHIGLM Mundus

Osphera/Osfeeria


HALOUM

MÊHM CALUM


Orihimé Nuestras


Message de Nithael


Mes frères aimés. Je viens en ces grands instants de pas-sages pour chacun. J'apporte à travers le rayon solaire et par votre plexus vous apporter la miséricorde. Peut-être vous sentez-vous appelés à élargir votre puissant Amour d'âme à âme.

La renaissance actuelle de l'énergie vibrale à laquelle vous avez accès par vos différents corps multi-dimensionnels par lesquels nous sommes inter-reliés amène de grands changements à venir pour la grande conscience que nous sommes.


Les élans créateurs par les purifications améthystes effectués vous ont permis la révélation du savoir caché. Ce savoir conduit depuis des millénaires à des grands basculements géo-magnétiques autour de votre planète, du système et de tous les atomes.


L'action d'unir est primordial !


Dieu nous amène à la réalisation de la vertu, la grande purification actuelle en est la grande note divine jouée qui harmonise et unifie. Le monde est mouillé, mué, baigné, purifié dans le feu divin..


Garder l'attention sur le feu qui souffle en ce corps lumière. Garder cette attention de centrage sur Soi. Être offrande et recevoir la lumière pénétré et irradié en Soi toutes les roues subtiles. Elles sont nos messagers les plus sûrs.


L'activation de la semence divine, pénètre la muraille blanche de vos corps dimensionnels et atteint l'Eden central..


(Silence)


Je suis Nithael et je vous aime.



Hiérarchie Angélique

PRINCIPAUTES
( ELOHIM  ) 

Archange Recteur

HANIEL

Énergies Planétaires

VENUS

Sephirah

NETSAH 

Tonique Maj. / Tonique Min

NETSAH

Outils d’Harmonisation:

 

COULEUR HIÉRARCHIQUE

JAUNE

ENCENS TRADITIONNEL

SANTAL   

COULEURS ANGÉLIQUES

JAUNE / JAUNE 

CRISTAL

RUBIS   



Gouverne l'un des 7 Chakras

Centre Solaire



ATTRIBUTIONS

Permet d'équilibrer le chakra solaire.
Favorise les études littéraires.
Développe l'humilité, la joie de vivre et la convivialité.
Aide à maîtriser les émotions.
Protège des accidents.



MOTS CLÉS

Lumière étincelante du désir
Soleil, Joie
Expression de la joie
Magnificence de soi
Joie, Lumière de la Foi



Degrés du zodiaque

Périodes d'influence
approximatives

25 à 30° du Sagittaire

du 18 au 22 décembre

24ème degré du Taureau

14 mai

6ème degré du Lion

 28 juillet

18ème degré de la Balance

 11 octobre 

30ème degré du Sagittaire

 23 décembre

12ème degré des Poissons

 3 mars

 

 

Heures d'influence
(heure locale solaire)

de 17h 40 à 18h 00


Influence selon la Tradition (1):

    "Il sert pour obtenir la miséricorde de Dieu et pour vivre longtemps. Ce Génie domine sur les empereurs, les rois, les princes et toutes les dignités civiles et ecclésiastiques. Il veille sur les dynasties légitimes, et sur la stabilité des empires. Il donne un règne long et paisible aux princes qui ont recours à lui, et protège tous ceux qui veulent se maintenir dans leurs emplois.

 La personne qui est née sous cette influence deviendra célèbre par ses écrits et son éloquence; elle aura beaucoup de réputation parmi les savants, se distinguera par ses vertus et méritera la confiance de son prince."

Interprétations dans le courant des énergies nouvelles (2):
 

       "L'Ange NITHAEL, le Roi des Cieux, gouverne l'Univers car c'est lui qui amène l'homme à devenir Dieu, à toucher le Royaume de Dieu et à être troublé par l'Amour de Dieu. Il nous donne la joie de retrouver l'amour dans la Lumière, magnificence de l'amour à son apogée. Il nous permet de nous intégrer dans le Royaume de Dieu, d'accomplir notre tâche en faisant partie de la conscience du Tout.

 L'Ange NITHAEL nous guide pour nous permettre d'accéder au sommet de nous-mêmes et ainsi de nous révéler dans notre Lumière, notre Lumière-Matière. Il nous permet de pénétrer dans notre corps de Lumière, qui se tient en puissance en nous, et de découvrir ainsi ce qu'est la vraie vie, non pas la vie égotique que nous connaissons bien mais une vie de service et d'amour envers l'Autre, sans oublier pour autant notre individualité.

 L'Ange NITHAEL nous permet de nous regarder comme une âme parmi tant d'autres, mais qui a besoin de notre attention comme de celle des autres, une âme qui s'occupe aussi des autres.

 L'Ange NITHAEL, par sa beauté d'amour rend beau, et la rend accessible à tous, celle qui transforme tout être et le rend accessible à sa Lumière qui le transforme. Il nous montre tout ce qui arrête notre Ascension vers la Lumière et la beauté de l'amour. Il nous aide à ôter tout barrage nous empêchant de l'atteindre. Il nous montre que cette Ascension se fait dans le respect de chacun et de toutes choses.

 L'Ange NITHAEL nous apporte la justesse et l'équilibre de la Lumière, avec une grande joie cosmique et une ouverture du cœur qui nous permet de nous ouvrir encore plus à l'aventure de Lumière que nous propose notre être, aventure de l'amour cosmique dans son sens le plus large.

 L'Ange NITHAEL nous donne la stabilité de l'être et la joie profonde de nous reconnecter avec lui, avec sa Lumière et son équilibre d'amour. Cet amour rééquilibre tout dysfonctionnement émotionnel et permet de toujours élever notre niveau vibratoire et de dissoudre les jugements que nous pouvons porter sur nous-mêmes et les autres. Le jugement est la Justice Divine et consiste à avoir un regard juste et équilibré, avec amour."
 

Communication de l'Ange NITHAEL(2):

"Je suis la Lumière.
Je suis la Joie.
Je suis la Foi.
Je porte la joie que vous avez lorsque vous êtes en foi.
Je suis la Splendeur de Dieu manifestée en votre présence.
Je suis la vivante démonstration que Dieu existe en votre plan.
Je suis la Légèreté qui vous permet de dépasser toutes vos densités.
Je suis la Puissance de Rayonnement de votre être.
Je suis l'Energie Universelle qui alimente votre Terre.
Je suis le symbole de la Magnificence de Dieu en votre plan.
Je suis celui qui vous fait rire lorsque vous vous prenez trop au sérieux.
Je suis celui qui vous montre que la Vie est un bonheur.
Je suis celui qui vous montre dans quelle illusion vous vous trouvez.
Je suis celui qui vous montre que la peine et l'angoisse n'existent pas.
Je suis celui qui vous montre la place qu'occupe votre ego dans votre vie.
Je suis celui qui dirige votre destinée.
Je suis celui qui devient votre ami et votre confident.
Je suis celui qui vous présente toutes les voies de rayonnement qui vous sont proposées.
Je suis la Lumière.
Je suis la Joie.
Je suis la Foi,
car il n'est pas de foi sans Lumière, et pas de Lumière sans foi.
Je suis celui que vous accueillez sans cesse dans votre vie.

NITHAEL, je t'accueille."


MEM, la Grande Mère

- Valeur numérique : 40

- Elément : Eau

- Signification : L'Eau

- Rayonnement : Bleu

Notions - Clefs :

- Le Principe de la Mère divine

- Le moment d'une Renaissance

- Se réconcilier avec sa mère humaine

- Choisir sa filiation, trouver son Identité divine

La Rencontre avec la Mère divine est une étape essentielle pour notre conscience, totalement incompréhensible pour l'intellect. Car la grande Mère est le Tout. Elle est le corps même de la création, Elle soutient les univers, son Essence est partout. Et son Essence est Amour pur. Elle est la Matrice ultime, dont nous sommes tous les enfants. La grande Lettre Mem vient nous le rappeler. Nous avons hérité, à travers notre mère humaine, de la filiation de cette vieille humanité qui marche dans l'oubli de sa propre Splendeur. Les rapports enfants/parents sont souvent empreints de chocs, de souffrances, d'incompréhension. Les egos ne peuvent se comprendre et s'unir dans cette filiation de l'humanité ancienne. Nous pouvons aujourd'hui choisir notre filiation divine, c'est-à-dire choisir de se reconnaître " Enfant de la Mère divine ". Cela ne signifie en aucun cas renier sa mère humaine, bien au contraire, mais voir au-delà d'elle l'oeuvre de vie qui nous a préparé ce corps sacré que nous habitons. Il faut choisir son héritage. Dans la filiation divine, nous quittons irrévocablement les anciens rails, les modes de pensée hérités de notre lignée humaine. Nous trouvons notre véritable Identité, à laquelle nous pouvons renaître. Mem est l'initiale de l'archange Mikhaël,

Dont le nom signifie " qui est comme Dieu ", et aussi de Moshé ( Moïse ) qui signifie " sauvé des eaux ", des eaux du psychisme de la filiation humaine. Elle soulève pour nous le voile de l'Illusion, et nous invite à La voir en tout. Elle règne sur toutes les manifestations de l'élément eau, qu'elles soient physiques ou plus subtiles. Fécondée par la Lettre Yod, Elle nous offre ce mot puissant : Maïm ", qui signifie l'eau. Nous pouvons chanter ce mot comme un mantra, en le laissant résonner profondément. Mem possède un grand pouvoir purificateur. Son énergie présente aussi un aspect exigeant. Elle est en résonance avec Tav, l'Etoile de Vérité, et dissout nos mensonges, conscients ou inconscients.





NOUN, la Gardienne du Grand Oeuvre

  • Valeur numérique : 50

    - Signe astrologique : Le Scorpion

    - Signification : Le Poisson

    - Rayonnement : Vert émeraude soutenu

    Notions - Clefs :

    - La rencontre avec son Ombre

    - Moments de grands changements, basculements...

    - Apprendre la Patience

    - La Vierge noire

Noun vient bousculer les anciennes habitudes, et il n'est pas toujours facile de réaliser la beauté de cet Amour qui nous interdit de nous endormir sur le Chemin, car il prend parfois la forme d'une épreuve déstabilisante. Elle est pourtant l'alliée de notre âme de lumière qui nous pousse à grandir. Dans les profondeurs de notre être réside notre Ombre, cette partie de nous qui nous fait peur, que nous n'aimons pas, et que bien souvent nous renions. Elle peut prendre nom violence, terreur, rancune, orgueil, égoisme... Elle peut nous apparaître comme une bête hideuse qui se cache à la lisière de notre inconscient. Noun nous invite à mieux comprendre notre Ombre, afin de lui faire goûter le pur Amour du Christ qui ne juge pas. Sans le savoir, cette part de nous-même aspire à la Lumière et l'appelle à sa façon. Plus nous avons peur des ténèbres, plus cette peur les nourrit. La seule clef est l'Amour qui démasque le jeu des apparences et révèle l'appel désepéré de tout ce qui se croit non-aimé. Sous une autre facette, cet appel peut être celui du corps de chair qui nous envoie un message. Nous croyons parfois qu'il nous fait mal, mais c'est nous qui le faisons souffrir, de mille façons, en oubliant qu'il a tant besoin de lumière. Une maladie ou un choc physique est toujours un appel d'amour. Il est bon de parler à ses cellules, voir en elles le temple de la Vie. Ainsi nous pouvons étendre notre bienveillance à l'Ombre de l'autre, qui ne pourra plus nous toucher négativement, car avec l'aide de Noun, nous pourrons traduire son expression négative en défi d'amour.




HE, le Souffle de Vie

  • Valeur numérique : 5

    - Signe astrologique : Le Bélier

    - Signification : La Fenêtre, le Souffle

    - Rayonnement : Bleu Notions - Clefs :

    - Le Féminin - Le Souffle divin, la respiration

    - Accomplissement d'une réunification

    - Un élan créateur

Quelle indomptable puissance créatrice dans cette Lettre qui préside au signe du Bélier, le premier de la roue du Zodiaque ! Et, ce qui peut sembler paradoxal dans notre culture, Elle représente l'essence du Féminin, au-delà de ce que peut signifier pour nous l'image de la femme sur la Terre. Elle apparaît deux fois dans le Nom divin Yod Hé Vav Hé, où Elle manifeste la Face féminine de Dieu, unie à Yod et Vav (Face masculine). Hé vient nous dynamiser. Elle nous invite à respirer en conscience, ce qui dépasse la notion d'un simple exercice. L'air que nous respirons l'est aussi par tous nos frères et sœurs de l'humanité, que nous les aimions ou non, par les animaux et les végétaux. L'atmosphère de la planète représente également son champ vibratoire dans lequel nous baignons tous, et dont nous sommes responsables. Respirer en conscience devient un acte d'unité - au grand potentiel guérisseur - qui nous rapproche de notre réalité divine. Dans l'air vibre une énergie de vie, le prana, nourriture essentielle pour nos corps subtils. Hé nous invite à ouvrir les fenêtres de notre être pour l'accueillir dans nos profondeurs intimes et le laisser circuler, sans chercher à le retenir. La respiration nous enseigne qu'il faut accepter de se vider pour être rempli. Si nous cherchons à retenir la Lumière de peur qu'elle s'échappe, nous bloquons l'échange, nous figeons la force de vie    



TEITH, la Puissance des profondeurs

  • Valeur numérique : 9

    - Signe astrologique : Le Lion

    - Signification : Le Bouclier, le Serpent

    - Rayonnement : Emeraude, dans une grotte d'améthyste Notions - Clefs :

    - L'énergie sexuelle, la Kundalini

    - Traversée de l'inconscient

    - Révélation de ce qui est caché

    - Le Graal

    Une incroyable Puissance, bien mal connue, dort dans les profondeurs de notre corps, à la base de la colonne vertébrale. Sans Elle, nous ne pouvons véritablement être créateurs. Elle est l'origine des deux serpents du caducée qui montent de chakra en chakra et dont l'équilibre est primordial pour la santé.

Ses manifestations touchent tous les domaines, et la grande Lettre Teith préside à son action. Le Chemin des Lettres nous conduit à notre Royauté. Dans ce sens, Teith nous aide à découvrir notre épée royale, Excalibur, et à la diriger vers le Soleil, au service de l'Unité et de l'Amour. Teith nous invite à méditer sur la direction que nous choisissons de donner à notre énergie créatrice, par exemple vérifier que le projet concerné se place bien au service de l'âme de lumière, et non de l'ego, et que ce dernier ne récupère pas pour lui ce qui ne regarde que l'âme. Teith peut indiquer également que d'anciens secrets peuvent aujourd'hui être découverts, ou bien qu'il est temps de révéler et partager des trésors cachés. A l'instar d'autres Lettres, Teith nous convie à célébrer le lien d'amour qui nous unit à notre corps physique, à l'écouter et respecter ses véritables besoins. Teith nous aide à apaiser et orienter le feu de nos désirs et nos pulsions. Elle démystifie et libère les fantômes qui rôdent dans notre inconscient, éclaire et libère les frustrations, les regrets, les culpabilités anciennes...



VAV, le Médiateur Divin

- Valeur numérique : 6

  • Signe astrologique : Le Taureau - Signification : Le Crochet - Rayonnement : Vert profond, rubis rouge central Notions - Clefs : - Axe vertical, reliant la Terre et le Ciel - La colonne vertébrale - Action d'unir, de relier - Le discernement sur l'orgueil et les pouvoirs

  • L'être humain ne peut réaliser et rayonner sa Splendeur de lumière que dans l'unité et l'équilibre des différents niveaux de conscience en lui. Il manifeste alors symboliquement un Arbre immense. La vie circule librement du feuillage subtil rempli de soleil jusqu'aux racines les plus profondes étroitement mêlées à la Terre. Mais dans cette humanité en transition, au niveau du " tronc " l'accumulation des chocs psychiques, dans l'oubli de la Source divine, perturbe cette circulation et divise notre être. Ce psychisme représente tout ce qui n'existe que dans cette conscience de séparation : l'orgueil et son cortège de souffrances, frustrations, complexes d'infériorité ou de supériorité, rapports de force ... L'énergie de Vav nous aide à retrouver notre axe vertical, à nous " tenir debout ", les pieds sur la Terre, le Soleil dans le cœur et la tête dans le ciel de la conscience universelle. Cela pourrait être la définition de l'Homme Nouveau vers lequel nous marchons. Vav est un trait d'union, et son action peut présenter des formes variées. Elle vient réunir ce qui est séparé. Elle peut aussi signifier une mise en garde vis-à-vis de tout ce qui, en nous, même inconsciemment, vibre encore dans une conscience de séparation, par exemple se comparer à l'autre, vouloir dominer,

ou ressembler à l'image qu'il nous renvoie.. Si l'on réalise qu'une partie de nous est animée par de telles énergies, il est essentiel de ne pas la juger. Il faut voir la peur ou le choc qui en est l'origine, et inviter cet enfant souffrant à s'abandonner dans la Lumière.

Nous avons tous endossé des manteaux psychiques qui voilent la splendeur de notre âme. Il ne faut pas les rejeter mais les comprendre avec amour, et ils seront transmutés par la Lumière. Vav nous invite à devenir Elle, le Fils du retour, par notre choix irrévocable de retourner en notre Demeure, et de la trouver sur la Terre



                              Eloïhm Nos Vertus

                                    Nhiglm

                                   Mundus

" Les 7 vertus ( les trois vertus théologales et les quatre vertus cardinales )


De gauche à droite, vous pouvez apercevoir l’Espérance (ou la Foi ?), tenant une croix et (peut-être) une hostie. Puis la charité tenant un cœur, et la Foi (ou l’Espérance ?), en attitude de prière.


Puis la première vertu cardinale qui suit est la Tempérance qui met « de l’eau dans son vin ». Dans d’autres représentations, on la voit tenant un mors (pour freiner les passions), ou une horloge (pour souligner le rôle modérateur du Temps).


La Justice, ensuite, est classiquement dotée d’une balance (qu’elle regarde attentivement) et d’un glaive (pour trancher).


                                  MUNDUS

                                  NHIGLM

MU : Mouiller

Ordre Monde

Table proprement servie

Pain Blanc

Nettoyé Purifié


                              Osphera / Osfeeria



Ofanim


Ce sont les Roues(qui tournent), dirigés par l'archange Raziel. Selon le lexique hébreu : אופן ‘owphan o-fawn’ ou אפן ‘ophan o-fawn’. Issu d'une racine inhabituelle signifiant « tourner » - 1) roue - 1a) roue de chariot - 1b) roue de la vision d'Ézéchiel.


  1. Haziel

  2. Aladiah

  3. Lauviah

  4. Hahaiah

  5. Yezalel

  6. Mebahel

  7. Hariel

  8. Hekamiah


Haloum


Hal : Elohim

oum : Malkhi


Elohim - Malkhi


Ce sont les Messagers, dirigés par l'archange Haniel.

  1. Vehuel

  2. Daniel

  3. Hahasiah

  4. Imamiah

  5. Nanael

  6. Nithael

  7. Mebahiah

  8. Poyel


                                 La semence



Muraille blanche


CALUM




"

A Sumer nous trouvons la plus ancienne notion de « Gan » désignant un champ, une terre cultivé en sumérien. De ce Gan sumérien est issu plus tard le « Gannatu » Akkadien et plus tardivement encore lee Gan hébreux qui désignera le parc ou jardin d'Eden. « Nidduki », équivalent de « dilmun » en akkadien.

Cet Éden paradisiaque se situe à 'Dilmun' ou à proximité, connu jadis aussi sous le nom de « Ka-Lum-Ma »aujourd'hui Bahrein. Dans cet Eden Dilmun règne la Grande Déesse Ninhursag, reine du pays. "


KA - Lum - Ma


Les terres mythiques ont toujours enflammé l'imagination des hommes et fait rêver des générations entières. Je me suis laissé prendre aussi à cette fièvre cl j'ai choisi "ma terre" guidé sans doute plus par la nostalgie des origines. Je suis donc parti en quête de L'EDEN et vais ici vous retracer mon itinéraire. L'EDEN, dans la tradition hébraïque est ce mythique jardin où le seigneur plaça Adam et Eve. D'ailleurs, I'hébreu Eden a conservé le sens de volupté de plaisir et de félicité. Or, la linguistique nous apprend que, non seulement, la notion d'Eden, mais le terme lui-même, sont pré-hébraïques. En effet, l'Eden hébreu a son origine dans le terme sumérien Edinu (plaine, campagne). C'est à Sumer également que nous trouvons la plus ancienne notion de Gan, qui, en sumérien désigne un champ, une terre cultivée. De ce Gan sumérien est issu plus tard le Gannatu Akkadien (parc) et plus tardivement encore le Gan hébreu qui désignera le parc ou jardin d'Eden. Le Gan Eden hébreu est donc le parc ou le jardin dans la plaine ou la campagne. L'Eden sumérien se nomme Nidduki, équivalent de dilmun Akkadien. Les deux termes ont le sens de pays de gloire, de soleil et de lumière. Les traditions suméro-sémitiques situent l'Eden dans le golfe Persique (nommé Mer ou Fleuve Amer ou encore Mer du Soleil Levant).

Cet Eden pa- radisiaque se situe à Dilmun ou vers Dilmun, connu jadis aussi sous le nom de Ka- Lum-Ma ou Pays des Dattes, aujourd'hui Bahrcin. Avant d'aller plus loin sur les chemins de L'EDEN, nous allons noter le parallélisme étonnant qui se dégage entre la conception sumérienne et sa copie déviée qu'est la relation sémitique. L'emprunt des termes n'est pas seul en cause, il y a aussi l'emprunt du mythe, et je vais vous conter, à ma façon, d'après les textes sumériens et en faisant les rapprochements Bibliques. Dans cet Eden qu'est Dilmun, règne la Grande Déesse Ninhursag, Reine du Pays. Elle donnera naissance à trois générations de déesses engen- drées par le Dieu de l'Eau ( Noé sauvé des eaux aura aussi trois fils : Caïn, Abel, et Seth, Adam rescapé vraisemblablement d'un premier déluge aura aussi trois fils : Caïn, Abei, Seth. On voit déjà le passage des cultes méditerraaéens archaïques, de type Matriarcal passer au type sémite Patriarcal.

Enki, Dieu de la terre (Adam aussi est fait de terre) ensemence la ravissante Ninnu (Lilith) fille de Niahursag et 9 jours (9 mois, bien entendu), du couple Ninnu-Enki naîtra la déesse Ninkurra. Alors Niahursag placera Enki et Ninnu (Adam et Lilith) dans un jardin où elle avait planté 8 plantes (dans la Bible patriarcale, c'est Yahvé qui plante un jardin en Eden). Alors, Enki (Adam) succombera à l'irrésistible envie de connaître la saveur de ces plantes (dans la Bible c'est le serpent tentateur qui incitera le couple édénique à goutter au fruit défendu) Enki les fera quérir par son serviteur Isimud et les gouttera. Courroucée, la Grande Déesse (Yahvé) pour les punir, maudira le non d'Enki et le vouera à la mort (Adam sera maudit et perdra l'immortalité). Enki sera alors atteint de 8 maladies (autant de plantes gouttées). Mais, dans son infinie bonté, la Déesse, compatissante, créera huit divinités pour les guérir (tradition dravidienne des divinités féminines qui envoient et guérissent les maladies) Or, l'une des 8 parties malades est une "côte", Pour guérir cette "côte" la déesse créera la déesse Ninti (Eve). Ti sumérien signifie vivre et faire vivre. C'est donc Ninti-Eve, notre aïeule qui permet à Enki- Adam de vivre ou de survivre. Les matchos modernes élevés dans la tradition du patriarcat sémito-aryen seront navrés d'apprendre que cette pauvre Ninti-Eve n'avait rien à voir avec la Pomme symbole du péché dont on l'accusa à tort. Les phallocrates hébreux ont inversé le mythe comme plus tard les phallocrates aryens inventeront celui de Pandore si désobligeant pour nos chères compagnes.

Pour rester dans les légendes qui gravitent autour du sujet de L'Eden, mentionnons encore que Siuzudra sauvé du déluge sera transporté à Dlimun là où le soleil se lève ; son sosie Ut-napishtim à l'embouchure des deux fleuves "à l'autre bout du monde". Adam fera comme ses modèles et sera transféré sur la terre d'Erez, et après la naissance de Seth, transporté sur la terre de Thebel, la plus haute des 7 terres. Donc Adam paraît bien lié à un déluge bien avant celui de Noé. L'Eden finalement, paraît n'avoir rien de mythique, et il y a de fortes chances que ce "Paradis" ait bien existé Ce fut un pays où il faisait bon vivre, où l'on pratiquait la religion, l'agriculture, la métallurgie (comme en Atlantide) C'est aussi la Terre des ancêtres.

Ce n'est pas de l'utopie, mais c'est le résultat de l'extrapolation linguistique faite sur la base des dérivations de la racine sémitique D/N. Cette racine offre en effet plusieurs séries de vocables relatifs à la paix et à la douceur de vivre (Adna)

 

Dans cet Eden est né le premier homme de la tradition judéo-chrétienne, Adam. Et Adam est mis sur la terre Adamh, la Bible dit aussi en Eden. Une légende musulmane fait vivre Adam dans le Paradis de Serenda (de même étymologie qu'Eden). Nous avons dit tout à l'heure qu'il était reconnu par la linguistique une origine sumérienne au terme hébreu Eden ; cela ne fait aucun doute. Mais d'après les recherches complémentaires que j'ai effectuées, il ressort que ce terme sumérien pourrait être issu d'une langue agglutinante archaïque, le dravidien, langue d'un grand peuple pré-aryen de l'Inde, hautement civilisé, et qui s'est illustre à nos yeux en nous laissant l'extraordinaire civilisation de l'Indus. Par exemple, ce Serenda arabe est d'évidence d'origine dravidienne, provenant du dravidien Ser (brillant, lumineux, et nous savons que l'Eden était un pays de soleil) et Enda/Eden venant du dravidien Ennadu "notre Pays". N'ou- blions pas qu'Aden crée par les dravidiens du peuple de Min, s'appela jadis d'un nom bien proche : Endaemon. Ce qui me conforte dans mon hypothèse, c'est que les termes hébreux Paddan/Padana cités tout à l'heure sont de même étymologie que le nom du premier homme d'une autre tradition mé- sopotamienne, nommé Adapa. Adapa est mortel comme Adam et vit dans un jardin merveilleux identique à l'Eden, comme Adam et Enki. Lorsque le Dieu Ea créa Adapa, il mentionna qu'il était la "semence de l'humanité", comme h fut Adam. Or, ces trois termes Adapa (mésopotamien) Paddan et Padana (hébreu) dérivent tous du dravidien Padapu "jardin, enclos cultivé" !! Curieux tout de même... Et comme, nous l'avons vu, l'Eden hébreu et l'Edinu sumérien dérivent du dravidien Ennadu de même étymologie, il y a là plus qu'un faisceau de coïncidences. Selon la Bible, Adam le rouge (le cuivré) dériverait de Adama la rouge), ces termes venant d'une même racine D/M (sang) Adom (rouge). Adam est donc bien un "cuivré" appartenant à la première race, la grande race rouge ou cuivrée qui a civilisé le monde à l'aube du néolithique et dont certaines légendes de par le monde ont transmis le souvenir.

Les Aryens avaient un terme bien proche, issu des langues dravidiennes, pour parler de cette première race, c'est Adi. Ea effet, Ad indique une notion de temps, d'ancienneté, mais aussi de dispersion. Adi en sanskrit a h sens d'origine, de commencement. On retrouve aussi cette racine en akkadien par exemple dans le terme Adanum dans le sens de "temps convenu" ou encore dans l'hébreu Ehad "premier".

Il est curieux de constater que les dravidiens étaient appelés par les Aryens Adivasi ou encore Aditya ou Daitya, ces deux derniers termes étant équivalents. Ces Aditya sont d'ailleurs les mêmes que les Adites des traditions arabes : "Peuples de Noé, de Ad (les adites descendants de Hud) de Thamoud et d'Abraham". Nous savons que depuis les temys les plus reculés l'Arabie commerçait avec l'Inde dravidienne. Certaines légendes rapportaient que l'une des dernières îles d'Atlantide se nommait Daitya, et une légende que Jacolliot reçut en Inde parle d'îles dans l'océan Indien occupées par des "Peuples nommés Routas ou Routy mais aussi Daitya, ce qui est précisément le nom des dravidiens de l'Inde. Alors, Océan Indien, dravidiens, Atlantes et Eden sont- ils les éléments d'une même grande et belle histoire, celle de nos origines et de notre civilisation ? Il serait prétentieux de l'affirmer, mais bien des éléments convergent en ce sens, ce qui serait la négation de toutes les autres théories patiemment échafaudées. La prudence s'impose donc, mais il y a là une piste bigrement intéressante.

Avant de conclure, je vais revenir à Adam. Si Adam le rouge, le cuivré est un dravidien, survivant du grand déluge (celui qui précéda le déluge de Noé) qui eut lieu aux alentours de -9500 avant notre ère, si Adam venait bien de ces îles de l'océan Indien, cela poserait des questions aux théoriciens classiques de l'Atlantide. Pourtant, d'après la tradition hébraïque "sur la terre Adamah la consteIlation (croix du sud) est visible". Ce ne peut être qu'une île de l'océan Indien. Ce grand initié que fut Dante ajoute, en parlant de la Croix du Sud, que "cette constellation" n'est pas accessible à la vue des mortels et le fut seulement aux premiers hommes, à Adam, parce qu'il vivait au paradis terrestre qui se trouvait sous les tropiques". Alors cette Adamh se serait effondrée sous les eaux à la suite d'un déluge. En sanskrit, Adamas signifie précisément "celui qui est au fond des eaux" L'Eden aurait pu être une île ou une ville de cette région engloutie, restée dans le souvenir et la mémoire des peuples et que les dravidiens appellent Ennadu "Notre Pays".


http://www.aci-multimedia.net/connaissance/eden.htm






                  Orihimé Nuestras

Arc-en-ciel
à partir de 21,00 €
Étoile
à partir de 34,00 €
Harmonie
à partir de 89,00 €
Osmose
à partir de 144,00 €
Quintessence
à partir de 55,00 €

( Nouveau ) 

L'un-personnel

Vous pouvez faire un don par le montant qu'il vous convient

 

Merci