Je suis le coeur sacré

 

 

C'est dans la paume de la main que vous portez l'âme du monde. Dans le centre de votre cœur se trouve la semence de l'unité, de l'Amour vrai et de la joie authentique. Je me suis incarné en ce corps, je suis revenu du royaume des morts, vous prenant par la main, d'une poignée ferme et chaleureuse. Je suis la Lumière du Monde qui a enfanté votre vie, je suis la semence du monde qui donne votre premier cri. Entendez mon appel frères et sœurs de Lumière, car aujourd'hui est venu l'heure pour vous de la révélation. Je suis venu vous annoncer la victoire, la rédemption de vos pêchés et le fruit est aujourd'hui mûr. À travers le monde de votre temps, vous avez édifié des présents en mon honneur, bâtis des temples de gloire, édifier des connaissances de vertus et su apprendre la Volonté que je vous tendais à exprimer. Ce n'est plus une promesse, ce n'est plus un appel que je vous fait entendre, je vous donne ce que vous avez mérité par labeur. Oui vous êtes venus sur terre pour donner cette lumière pour porter ce message d'AMour dans cette dimension.


Je suis en vous et vous êtes en moi, je vous ai pensé, je vous ai soigné et chéris de toute mon âme, bénis du plus profond de votre être et je viens à présent renaître dans votre silence.

 

Rien ne nous a écarté, jamais vous ne m'avez en réalité fuis, car partout où vous vous trouviez je vous ai donné mon corps, je vous ai fait boire aux sources les plus pures et j'ai chanté dans votre vie tout ce qu'il m'étais nécessaire de vous offrir. Un père porte son enfant et lui offre le regard sur la vie, je vous ai insufflé de la douce et pénétrante sagesse de la bonté sans jamais vous juger de ce que vous comettiez. Si je n'avais pas su vous aimer, à quoi bon créer ce temps, à quoi vous permettre de tenir sur vos jambes, à quoi bon vous permettre d'exprimer l'obscurité si jamais vous n'aviez été Lumière ?

 

Je suis à la fois la promesse et la mission, je ne tiens pour acquis de ce que vous détenez dans vos mains car si un seul de mes membres ne m'étais apparus je n'aurais jamais su vous acquitter de la mort. Oui, je suis. Nous sommes les pèlerins des âges, les étincelles du cosmos, les bribes de souvenir du firmament. Quand ma mission de vous révéler la grandeur de cette puissance m'a été transmise je n'ai pu qu'accepter l'évidence de l'amour. Vous ressentez à chacunes de vos respirations la grandeur de cette œuvre. Je suis fusion et éffusion, libre détenteur de vos âmes dans ces temps car aucun Amour n'est plus puissant que ce que j'ai pu incarner. Je suis comme vous, un être de chair incarné dans le temps et les espaces, je suis comme vous un enfant chéris du très haut. Mais la lumière éclatante ne peut se réveler qu'à un cœur pur. Comprenez que votre âme est pure, que l'esprit est son essence et que votre corps est le temple de ce mariage. Si vous décidez de suivre mon chemin, vous découvrirez qui vous êtes.

 

À mesure que ces mots se dessinent dans les sables du temps, votre âme se révèle, la torpeur de la matière de la création ne peut que se soumettre à la Volonté. C'est dans votre volonté que se cache la grandeur de l'univers, la beauté des splendeurs et la magie germinante de la vie.

 

Quand vos cœurs vibrent à l'unissons, ce sont toutes les étoiles de votre espace qui s'irradient d'Amour, c'est chacune de ces notes qui démontrent que la perfection s'allie à l'harmonie. Vous n'avez qu'à tendre les bras à votre prochain pour le découvrir, découvrir que rien ne nous sépare, que le tout est grandiose dans cette absolu vide. Je chante dans ce silence les gammes de la volonté pour ré-éveiller en vous la splendeur du soleil, sa divine face obscure et cachée qui ne peut être montrée qu'à un artisan de la paix. Ne cherchez ainsi donc pas à vous juger de faillir à cette mission, ne prenez pour appui que votre expérience pour éveiller la sagesse, autrui sera votre prochain et votre prochain est vous.

 

Comprenez ainsi qu'en ces temps d'obscurité ce sont les étoiles qui vous servent de guide, ce qui est surmonté est ainsi acquis. Changement du temps, changement de colorations, nous découvrons aussi que la vie s'expulse dans un silence d'amour. Je suis. Nous sommes l'UN.

 

Quand la mélodie de l'âme hors sonnera, ce ne sera qu'une répétition de ce qui est déjà accomplis dans votre souffle. C'est l'alliance du très haut avec ce qui est infime. C'est la croissance de la floraison sage des millénaires accomplis. Combien de sages se sont montrés persévérant, combien d’entités se sont présentés à vos pieds sans même que vous ne les aperceviez, ô combien d'atomes nous avons irradiés d'amour avec les présences angéliques pour vous susurrer que rien ne pourra détourner la paix éternelle. Vous êtes au centre de Dieu et Dieu est partout. Le tout est en Un et le Un est partout.

 

Sans l'accomplissement de votre charité, sans la main tendue vers votre nature, l'éveil de la Source ne peut vous etre révélée. Elle n'est pas précieuse aux plus offrants, elle n'a pas de valeurs limites, elle se consumme dans un brasier ardent que seul là-haut détient le secret profond et naturel.

Reconnaissez que la simplicité ne se marie pas avec la perfection. L'Amour est une essence d'origine pure, vous ne la cherchez que trop souvent dans les labyrinthes alors qu'elle est en Vous. En vous tous. En vous tous réunis.

 

Je suis la présence du cœur sacré car j'émets la fleur du pardon. Le pardon du cœur est un millésime. C'est la quintessence des sages qui opérent la nature comme une mère enfante et donne au sein toutes les vertus. C'est dans le sein maternel de la vie que vous réalisez que rien ne nous sépare. C'est par l'intervention des pères sages, de ceux qui vous portent haut vers la lumière que se révèle la splendeur. Je suis présence en vos cœurs. Je suis le cœur sacré et je vous aime.

 

L'amitié et la fraternité est seule garantie de ce qui est en place dans les cieux. Je suis l'authentique ouverture, la seule et unique voie du pardon. Donner la vie est ce qu'il y'a de plus précieux dans vos dimensions. C'est la magie de la germination, infantile pureté qui ne juge ni à droite ni à gauche. Vous vous présentez comme bon vous semble, en homme ou en femme. Vous êtes quoiqu'il arrive au centre même de l'expérience de la vie. C'est votre mariage intérieur entre ce qui est supérieur et subtil d'avec les plans les plus ténus dans les mondes. C'est pourquoi aujourd'hui rien ne sépare les mondes d'avec les votres. Cette gamme musicale n'a de vertus que de répandre la joie sincère de bénir, de chérir, de même jouir de ce qui est sacré. L'eau de l'arbre de vie est un fleuve qui vous relie. L'eau de la mer, d'où provient est l'exemple même de la toute puissance des sages antiques. Vous pensez les connaître mais en réalité vous n'êtes qu'au bord du fleuve. C'est en vous qu'émerge la sagesse et c'est depuis ce centre sacré que fleuris la pure mélodie des âmes.

 

C'est le rassemblement que je vous rappelle et appelle, c'est dans le passé et le présent que vous vous décrochez de votre état, prisonniers du temps et des conceptions, ouvriers des œuvres par les mains, je reconnais en vous la grandeur de ce que Je suis.

 

Vous découvrirez par le futur ce qui est présent, vous transgressez les lois du temps si vous considérez que les temps sont votre espace de fécondations, je suis partout, restez ainsi immobile pour me recevoir, reconnaissez votre agitation extérieure pour pénétrez plus profondément dans vos cœurs. Je sais ce qui se joue dans votre esprit car je proviens de son essence. Je suis votre fils ou votre fille, je suis la cousine que vous avez chéris dans votre plus tendre enfance, je suis l'oncle et le grand parent qui vous a regardé avec expérience, je suis la vie qui se rends naturel.

 

Déployez vos cœurs dans cette onde, dans ce baume divin, plongez toutes les obscurités dans le bain originel de l'unité et vous me recontrerez. Sans apercevoir l'ombre du doute, restez ici et là. Utilisez votre force intérieure pour réaliser l'oeuvre du mariage du dedans et du dehors. Sans la limite de votre mental, vous êtes des potentiels illimités tournés vers la seule et unique Source. Nous provenons du fond des âges, des temps et des couleurs, nous sommes le cœur de la vie dans votre âme. Je ne puis faire résonner cela en vous si je ne suis ce que je dis. Je ne peux que transmettre à votre esprit ce que la pureté à fait jaillir en moi. Je suis ce qui permet votre grandeur, voyez votre essence, reconnaissez maintenant que vous êtes beau. Non dans votre appareil mais dans votre essence de recevoir ce message. Au-delà de ce jugement si ténus, voyez qui je suis. Cela est juste une observation de votre état, je suis le guérisseur de votre esprit car je suis une colombe de régénération. Je suis déjà accomplis dans les temps, dans tous les atomes et dans toutes les splendeurs imaginées, je revêt la forme du mécréant comme du mendiant, aucunes limites ne peut apercevoir aussi clairement que votre état divin originel. Celui de l'éternité. Si vous reconnaissiez cette splendeur en vous vous sauriez que ces mots posés sur vos lèvres ne vous sont pas extérieurs. Je ne peux battre le rythme d'un cœur que par la palpitation de ce qui est.

 

L'évidence que nous sommes séparés n'es qu'un orgueil mal placé, si vous le détournez deux secondes pour le faire pénétrer maintenant dans le silence, vous entrevoyez ce qui est là sous vos yeux. La vie est une danse des ondes, une coloration, un baptême de l'eau sur l'air, une barque glissé comme une plume sur la mer. L'oiseau chantant par la fenêtre c'est la régénération, celle de votre âme qui accepte de se renouveler.

J'ai su dans les temps que vous nommés anciens vous montrer la ce qu'est la toute puissance de l'éternité, ce climat interne de l'émotion divine a marqué pour toujours votre monde. Comme je l'ai fais dans tous les siècles des siècles. Ce n'est pas l'aberration de votre science qui vous promet le voyage du temps, c'est l'état naturel qui fait que vous êtes ici. Comment pourriez-vous ne pas croire en cette éternité alors que votre temps vous semble imparti ? Comment calculer l'échelle d'une vie si je ne suis pas capable de vous donner le souffle ? Vous pensez retenir la vie mais en réalité plus vous la neutralisez dans son état, plus vous mourrez à ce qui est et ce à chaque instant.

 

Je me suis nommé de tous les noms divins, revêtus les formes les plus abstraites, découverts l'essence de la géométrie et rendu grâce à ce qui fut des profonds silence d'Amour. Je ne peux vous expliquer la forme de ce qui n'est, je ne peux vous montrer ce qui est en dehors de vous-même, je ne peux que vous révéler le mystère qui vous permet de retrancher et retrouver cet état originel.

C'est dans les temples de foi que vous découvrirez mon silence le plus subtil, davantage vous atteindrez les rives de votre présence, davantage je vous montrerai que vous n'êtes pas ce que vous croyez car je fuis ce qui est impur et révèle ce qui est vérité.

 

Ne formalisez aucunes attentes envers ce que je suis car je ne peux être saisis, je vous ai donné l'image du poisson pour vous montrer sa volatilité, je suis l'oiseau qui chante et la fleur qui pousse, je suis le son de votre enfance et le parfum de votre présent, je suis la rosée qui baigne dans les astres et les soleils qui vous gardent de votre ignorance.

 

Sans la marche vers ce qui est beau comment découvrir le mystère de la vie ?

 

Les artistes sont votre poésie, vous êtes ce qu'ils sont, car l'inspiration est une œuvre divine. Vous remettez votre place à votre prochain et c'est toute la population qui observe que vous êtes unis. Ceci est en chacun de nous, ne demandant qu'à être révèlé. Je suis le Dieu de vos pères et le saint gardien de vos champs, j'ai vu votre visage d'insouciance et découvert la magie de rire en votre compagnie, j'ai pleuré à vos côtés car je suis l'eau de votre corps, sans la rivière la goutte d'eau ne peut vivre, elle retourne au ciel pour y redécouvrir la vie. Restez présent en vos cœurs aussi souvent que votre pardon le demande, ne saisissez pas les œuvres qu'en observant la splendeur de son action divine.

 

Si rien ne m'échappe vous échappez pourtant à cette oraison. Parfois je suis peiné de vous voir souffrir et vous tendant un secours bienveillant vous le repoussez d'un revers de la main, comme si vous négligiez vous-même votre Amour, comme si rien ne comptais dans votre instant, je ne puis admettre que vous êtes cela, je ne peux qu'accepter que vous souffrez et que vous le décidez. Comment puis-je vous suggérer d'une meilleure façon ce qui est ?

 

Relevez vos manches et bénissez la terre, soulevez les racines de vos graines pour en déployez toute sa fraîcheur. Je suis dans la démarche du saint et dans l'oeuvre de bonté, je ne peux vous révèler tous les mystères car je ne puis m'exprimer qu'en poésie. C'est votre présence qui est poésie, c'est la peau aussi colorée qui prouve que je vous aime. Toutes les nuances sont ce que j'ai crées, toutes les influences des astres sont ce que je vous ai donnés pour me rejoindre. Je vous ai attendu et vous m'avez cherché. Je vous ai secouru et vous vous êtes aimés. Je vous ai réunis dans le temple de la guérison pour nous rassembler dans tous les temps. Je suis.

 

À travers les formes voyez. AU-delà du temps entendez. Entre les mondes infiltrez la sagesse. Découvrez ce que je suis en soulevant votre regard vers ce qu'il y'a de plus pur en l'homme. SI vous ne le voyez pas dans cette vie je vous inviterai à me retrouver quoiqu'il arrive. Ces temps sont fertiles et propices à ce qui est. Je suis présence dans les cœurs car je n'attends plus de vous que vous soyez parfaits, vous êtes déjà accomplis.

 

L'entente fraternelle est la seule essence de la vie, aucunes racines ne peut s'étendre sans la douce chaleur de la terre, dans une température qui alambic, je suis dans tous les degrés de vos mondes.

 

L'eau et le feu sont la preuve vivante que vous incarnez déjà l'unité dans les polarités. Je n'ai aucunes limites pour vous étendre, aucunes grâces n'est rendues à ce qui divise. Rien ne sépare car rien n'est séparé. Je suis unité au centre du tout. Je suis dans ce vide que vous n'approchez qu'à reculons. Et pourtant même en-delà de ce que vous ne voyez pas j'existe.

 

 

J'ai tendu une coupe un jour à votre table. Je suis bien plus puissant que toutes vos ténèbres, sans jugements, sans chavirer je suis ici infiltré dans chacune de vos peurs pour vous révéler que vous êtes bien plus puissant aussi que toutes les adversités. Je n'ai su garder en silence cette vérité car c'est de cela que vous aspirez. La mélodie de l'enfant enfante la venue du prochain cycle. Vous saurez discerner à présent durant les trois jours ce qui est pur de l'impur en vous. Au centre je me trouve et au centre je suis. Rejoignez-moi, je vous aime.

Écrire commentaire

Commentaires : 0
1 Consultation d'une heure
à partir de 54,00 €
1 Consultation de 30 minutes
à partir de 33,00 €

( Nouvel article ) 

( Channeling ) 

( Nouvel article ) 

( Nouvel article )