La Mer Cosmique

 

C'est toute la Vertu divine qui se déverse sur les hommes, qui pourrait ne pas le voir ?

 

   Pour entendre un chant subtil comment y arriver sans accepter de préparer les conditions pour le recevoir ? C'est dans un seul Homme qu'est naît toute la source d'Amour et qui voit éclore au travers de chacun ce que l'univers accomplit en splendeur et en illumination de vie. Pour porter une parole juste nous ne pouvons l'accomplir sans une authentique œuvre profonde d'abnégation et de communion. Ne pas croire à ce qui inspire l'âme c'est faire preuve d'une vraie insolence envers la vie. Les hommes perdent au fil des murmures la vraie connexion avec leur essence sacrée en se proposant de n'encombrer l'esprit que de ce qui peut faire désirer davantage la pensée. L'action divine, l'acte sacré d'agir n'a de réels intérêts que s'il est porté par la plus essentielle des vérités, celle d'aimer agir sans retenues. Dans une action posée par la Conscience de l'être divin toute la lumière, tous les éléments viennent se mettre à vivifier l'art de faire. Pour les personnes qui sont consciencieuses de ne manifester que la plus grande quantité d'actes dans leur quotidien perdent le fil de la longévité, en se détachant ainsi de la présence de son corps vital l'être perds en même temps le sens vrai de ce qui porte l'action et l'accomplit dans les dimensions. C'est en ce sens que sont aussi amenés les enseignements qui viennent souffler sur la bibliothèque que l'homme du quotidien ne discerne plus.

 

   L'aveuglement de l'ignorance ne provient pas du seul fait que la tradition mystique et spirituelle est dénaturée ou portée dans un but fallacieux de discrédits, la perte de la vision profonde fait perdre l'étoile magnétique de l'humain, lui faisant oublié que ce qu'il souhaite manifester n'est pas tant dans le but qu'aussi dans le chemin à parcourir pour se faire. Quand l'étoile la plus brillante est perdue, que le réceptacle n'a pas été suffisamment utilisé, il est ainsi ressenti comme une malédiction de vivre car plus aucun buts ne semble avoir de sens, on se contente ainsi par manque de réponses mais aussi de travail sur Soi de l'idée d'utiliser le réservoir de l'univers pour manifester sa magie.

 

   On perds surtout le sens de ce qu'il est possible de vivre dans toute sa simplicité. L'onde des corps n'est ainsi pas tant importante que son essence, l'axe d'ouverture est ce pont entre les corps qui recalibre et réajuste par le souffle de la Création. L'action si elle n'est portée que par l'insolence envers son propre corps de Pureté ne peut que contenir toute la dualité de l'univers de l'être. Nous ne pouvons ainsi agir que par l'intermédiaire des myriades d'entités lumineuses qui composent, nous infusent et nous partagent les effluves divins. Il est ainsi dans la collectivité humaine une synthéthisation de la lumière vécue d'une infinité de points de vue différents. Cependant, pour tout acte qui vient se structurer dans les couches éthériques des espaces-temps, le clairvoyant sait discerner ce qui provient des soleils les plus élémentaires d'avec les étincelles qui jonchent les matières que pour les emprisonner et les neutraliser. Nous servons tous ainsi le même plan de construction à la fois atomique et éthérique qui devient sublimé si ce sont les bougies de la grâce de cette interpénétration qui vient renouveler la beauté de cette Œuvre. Si nous savons comprendre pourquoi le jeu des ombres et l'imbrication de la Lumière dans la vie, la beauté contemplée nous montre alors dans toute sa simplicité si nous savons nous arrêter suffisamment pour ralentir l'espace-temps et ainsi nous laissé renouveler par la lumière transcendant l'humain la plus essentielle, la vie qui nous parcours durant ce voyage dans les dimensions.

 

   Ralentir les pensées ne suffit pas au contemplatif, l'âme divine a aussi besoin de ne plus laissé l'agitation et la dispersion des corps réguler le parcours, la méditation agit ainsi comme un creuset d'où toute l'alchimie de la nature se déverse. Pour ne laisser que la quintessence nous relier il est ainsi important de pratiquer dans une intensité dépourvue d'attachements non pas à ce que nous pensons mais surtout à comment nous mettons en action l'action de ces pensées dans l'univers mental. En étant présent dans cette pratique de la contemplation profonde, ainsi nous revenons à ce qui nous relie tous et retrouvons l'essence de notre Soi. C'est dans la sagesse du Soi que peut être perçu la vie, ses constituants et ses mécanismes. Dans la seule présence de ce que nous sommes capable donc de relâcher et d'accepter par le Soi c'est tout ce que nous acceptons de contempler dans le souffle de la Création. Le regard du nouveau-né est ainsi non né et toujours renouvelé, par cette contemplation, nous voyons aussi si les actes sont portés par la plus haute forme d'Intelligence Cosmique, nous percevons à travers chacune des ombres si nous sommes depuis la vision du Soi.

 

   Il est sans effort d'être Soi mais difficile pour ce qui cherche à être sans se connaître depuis la Vérité.

 

 

   La nature profonde de l'être humain est une mer d'étoiles suspendues entre deux courants marins provenant du cosmos.  

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Isabelle & Estëa (jeudi, 18 janvier 2018 14:33)

    J'ai ressenti en moi toute la profondeur de ces mots, comme une vague venue lentement me bercer. La beauté, la douceur de votre âme m'illumine en cet instant présent et je remercie l’univers pour ce moment de grâce partagé ...

1 Consultation d'une heure
à partir de 53,00 €
1 Consultation de 30 minutes
à partir de 31,00 €