Je vois l'âme du monde refléter ce que Je Suis

 

Le processus d'éveil au divin est un processus de guérison, chaque étapes sont ce qui font apparaître en mesure du temps et de l'espace ce qui se fait purifier par les aspirations les plus élevées qui existent au sein de l'être.

 

Lorsque je suis et poursuis dans ce chemin de vérité je vois apparaître toutes les pensées qui se manifestent et demandent à être accueillis dans cet espace sacré qu'est mon champ d'expérimentations. A mesure que j'avance avec la conviction profonde que la vérité éclatera tôt ou tard, je m'en remets avec confiance à ce qui est authentique dans mon intimité. Je ne demande même pas à ce que d'autres le voient, me croient ou le comprennent. Je constate juste les défaillances de mon absence de conscience durant le passé ici et maintenant. A mesure que j'avance, l'âme du monde me révèle ce que je ne suis pas dans mes défauts et ce que je suis dans mes qualités.  Cet éveil à cette dualité que la vie utilise pour manifester sa volonté, me permet de découvrir si je suis vraiment avec authenticité toujours en train de poursuivre mes aspirations les plus élevées où mes peurs les plus profondes.

 

Inconsciemment je ne peux comprendre ce que je n'ai pas accepté par essence. Consciemment je peux découvrir ce que l'inconscient tend à me montrer pour le sublimer. Peut-être vivrais-je suffisamment vieux pour découvrir toutes les facettes de mon être, mais je saurais quoiqu'il arrive si ce que j'accomplis à chaque instant à une portée alignée avec mes aspirations les plus élevées.

 

Lorsque je dessine cette volonté d'harmonie dans mes recoins les plus obscurs, je découvre l'être subjectif. Lorsque je laisse manifester dans ce que je ne sais pas cette volonté d'harmonie, dans le champ inconnu, je laisse l'opportunité à ces démons d'être mis en lumière, d'être éclairés et de permettre à autrui de me montrer le trésor qu'il voit. Ce trésor recouvert de ronces, recouvert de déchets est en réalité une merveilleuse possibilité de mettre en lumière ce que je ne pensais jamais pouvoir sublimer.

 

Lorsque j'accepte que le monde à une âme, j'accepte ainsi que le monde me rende aussi beau qu'il est. Pas dans ma perception ni dans ce que j'ai constaté d'effarant, mais dans ce qui permet juste d'être. 

 

Il est douloureux parfois d'ouvrir son cœur à ses défauts, il est très envisageable que tout peut être amélioré dans ce champ de possibles, il est même évident de constater que le jugement que je porte sur le monde est le reflet de ma souffrance. Lorsque je dis "ma" souffrance, je m'en suis en réalité identifié, personnifié par ce que je suis, lui laissant ainsi toute la place à encombrer ce que je suis vraiment.

 

Ma perception du monde est le reflet de comment je considère mon corps.

 

Si nous nous détachons de la personnification de la douleur, nous ne reflétons plus la souffrance. En nous reliant profondément à cette expérience de la sublimation des parts obscurs, je vivrais ainsi toutes les expériences me permettant de mettre en lumière à la conscience si j'ai vraiment accepté la vérité que je suis bien plus que ce je vis.

 

Je suis la conscience qui observe et le regard particulier qui se porte dans cette volonté d'harmonie.

 

Ce qui est merveilleux en cette expérience terrestre est cette ouverture toujours plus grande à la vérité qui sommeille. L'ouverture est ce qui me rend humain, car m'ouvrant ainsi à l'expérience de la souffrance, je m'éveille au pouvoir de la guérison. Guérir nous incite dans ce processus à nous relier au centre cœur qui connaît déjà dans son essence comment faire tampon à ces expériences. Lorsque je dis tampon, je parle surtout de l'intimité qu'existe entre le cœur et l'expérience que je vis. Comme une rythmique, je découvre qu'une volonté inter-agit à travers ma volonté intime d'harmonie, que celle-ci prend le pas sur l'expérience et que l'expérience se range au service de la volonté.

 

On ne peut espérer se libérer de son cœur ! Nous pouvons cependant nous en remettre à lui, à la vie, à l'âme et à l'essence qu'il nous permet d'appréhender.

 

Je sais que je ne pourrais pas être sans défauts, sans attentes et sans souffrances. Car ce processus nous incite à nous révéler davantage à ce que nous sommes par essence et non par vécu.

 

Si nous observions la terre d'un point de vue plus élevé, nous remarquerions une assemblée de cœurs qui vibrent au même diapason, au même centre vital, à cette même essence d'harmonie insufflée par une volonté quasi imperceptible. C'est la volonté divine qui a fait se manifester cette essence vitale du cœur. C'est cette même volonté, qui observe à travers nous. Je vois même que ce regard par son observation recalibre dans les moindres recoins, dans tous les aspects de l'existence. Toutes les facettes du monde sont déjà éclairés,  le regard divin s'y infiltre sans que nous puissions le saisir, je ressens une conscience qui juste a besoin d'observer.

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Arc-en-ciel
à partir de 21,00 €
Étoile
à partir de 34,00 €
Harmonie
à partir de 89,00 €
Osmose
à partir de 144,00 €
Quintessence
à partir de 55,00 €

( Conférence ADN Tv ) 

La sublimation de l'être

( Article ) 

Le jardin de l'enfant

( Article ) 

La fleur de l'espoir

( Article ) 

Regarder avec le cœur

Vous pouvez faire un don par le montant qu'il vous convient

 

Merci