Coeur fleuri

 

La communauté est primordiale à l'épanouissement de l'individu. Sa pleine sagesse rayonne par un lien qui unit chaque membres, retrouver le passage qui nous rassemble au fond de soi est axe silencieux. Retrouver au sein de son être ce qui rassemble permet de retrouver le processus de floraison de la vie. J'écoute ce qui est simple et m'en remet à la vertu, ainsi je peux extraire dans le champ des expériences la quintessence traversant les âges. Pour chacune et chacun, la liberté d'agir en ce sens est l'expression de la vérité. S'aligner à l'axe vertical nous permet de renouer avec l'onde qui circule d'esprit à corps, les vecteurs horizontaux nous permettent de respirer dans nos actions sans omettre de renouer le lien primordial qui unit la pensée à l'action.

 

La meilleure prose est celle qui émane de ta vérité simple, si tu sais l'exprimer, sans chercher à la montrer, dans les instants d'agitation, tu franchis une étape, tu te rapproches davantage de ton vrai soi, tu sens sa force pacifique qui n'a nulle besoin de lutter contre.

 

La quête de soi se fait dans l'instant, si au compte à rebours tu t'es manqué, sache que tu pourras toujours te rectifier. Si tu es attentif à la nature, que tu es en contact intime avec et que tu laisses profondément vibrer ton coeur, tôt ou tard ce coeur tu le découvriras sous tes pas car tu auras été attentif à ce qui vit en toi. 

 

La loi universelle de l'arc-en-ciel nous révèle la profondeur de la lumière, la méditation de ces couleurs implique que tu acceptes avec vérité que la nature te rectifies, non autrui, ni même ce que tu crois, mais bien ce qui est.

 

Tu es un arbre inversé, le reflet n'est pas la vérité, il est l'arche vivante qui t'attends depuis toujours.

 

Je sais que la prose peut parfois te paraître conflictuelle, car cela réveille en toi ce qui te dérange, lorsque tu rencontres un être qui exprime la volonté de son cœur, à l'écoute profonde de son soleil, il révélera non pas dans son ego mais bien dans ton champ d'expériences ce qui ne reflète pas les vraies intentions de ton âme. Tu as le droit à l'erreur, tu as le droit de choisir l'erreur, car au bout du compte tu ne t'es jamais trompé d'avoir décidé d'emprunter ce tunnel lumineux. 

 

Les cœurs sont multiples mais la vérité est simple. Les couleurs se confondent, mais la lumière illumine ton esprit. Les racines plantés, tes œuvres, sont ce qui donne et donnera de la force à la sève du paradis sur terre.

 

L'arbre n'a qu'un seul but, Être. 

 

Je sais que la prose peut te déranger, mais elle rayonne l'intuition d'un ciel vaste. Je ne te parle pas du ciel que tu vois par ton regard, mais de celui de ton esprit qui s'élargit lorsque tu déposes les armes. Il permet à encore plus vaste de vivre. J'aime les couleurs printannières en éveil car le soleil est bien sur terre, le cœur est bien ce que nous foulons et la communication de l'esprit est bien ce qui est ancré au-dessus de nos têtes. 

 

Mais ne pensons-pas que le ciel est en haut ! Il est ici, à chaque recoin, à chaque instant, libre d'être ce qu'il est sans retenue. La profondeur de nos actes doivent refléter la vérité de la simplicité. SI tu la cherches en dehors elle te ramènera au dedans. Si tu te confonds à vivre au dedans le soleil te demanderas de le lui rendre.

 

La vie est un mouvement, comme une danse, sur un son harmonieux et d'équilibre. Si tu choisis la dysharmonie musicale, celle qui reflète l'intention perverse, tu goûteras à pleine bouchée jusqu'à t'en étouffer l'amertume du mensonge. Si tu choisis le sacré, tu laisseras le divin être. 

 

Est-il si effrayant que cela ? De quoi as-tu vraiment peur ? De la prose ou de la vérité poétique ?

 

Tu sais l'artiste que tu es n'es pas muselé, il est là, puissamment en toi. L'artiste que tu es est déshabillé de son corps de densité à mesure qu'il exprime son art, son talent secret, sa ronde de l'univers.

 

Oui l'univers t'appartient car tu l'es tout simplement et je pense que davantage nous nous éveillerons à la nature profonde de l'uni-vers, davantage nous permetterons à l'être divin, à l'âme du monde de se guérir, de se prendre soin d'elle-même, sans détours.

 

Si tu recherches la compagnie tu te trouveras toi. Si tu te recherches avec authenticité, je te parle de l'intégrité que de toute façon tu ne pourras façonner au regard de l'autre, c'est la vie qui te sublimeras. Tu ne pourras qu'en être conscient. Tu tenteras parfois d'exprimer cette conscience, mais au fond du fond, la conscience est tout et te submerges.

 

Lorsque l'on accepte de se rendre artisan de la vie, la vie s'en remettras à elle-même. Je sais que cela peut t'effrayer, te rendre perplexe, car cela t'impliques de toute façon, tu ne te pensais pas prisonnier de ce qui est vil, tu sais ce qui est beau, alors ose !

 

L'esprit est volatil, léger, plus subtil que l'air, la douceur des astres, des univers réunis en un, la grandeur te submerges à mesure que tu écoutes la symphonie de ton âme. N'encombres pas ton esprit de futilité, remets-toi en corps et âme à la vérité de la vie dans son aspect le plus large, le plus simple, le plus accessible pour tous. C'est là que tu te découvriras, que tu rencontreras les plus grands maîtres et surtout que tu fleuriras l'arbre aux milles pensées positives.

 

Penses-tu qu'il est futuriste ? Qu'il soit impossible de le rencontrer ? Alors, expérimente la sagesse, le divin, l'âme du monde et l'onde vivifiante. Laisse jaillir ta prose, exprime ta poésie au naturel, demande aux arbres de t'y aider, au soleil de te l'apprendre et au grain de sénevé de te montrer.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Arc-en-ciel
à partir de 21,00 €
Étoile
à partir de 34,00 €
Harmonie
à partir de 89,00 €
Osmose
à partir de 144,00 €
Quintessence
à partir de 55,00 €

( Nouveau ) 

L'un-personnel

Vous pouvez faire un don par le montant qu'il vous convient

 

Merci