Lire : un processus naturel d'éveil et de guérison

 

Nombreuses sont les possibilités de découvrir la vérité et d'acquérir connaissances à celle ou celui qui cherche. Cependant, la lecture, ou lire un livre, est devenu une banalité qu'il est important de reconsidérer, redorer les lettres de la littérature c'est reprendre action d'une des lois que l'univers utilise pour son épanouissement.

 

Vous avez déjà vécu vous aussi cette sensation particulière comme si le contenu du livre vous appelait à en venir à sa rencontre. Nous qui ne sommes pas avares de persévérance dans cette voie de la connaissance qui nous affranchis de l'obscurantisme de l'ignorance, puisons dans la lecture une force de vérité qui se féconde à chaque instant. Le grand oeuvre alchimique, ainsi que nombreuses traditions initiatiques et religieuses, nous parle du mariage du fixe et du volatil, que ceci, est un procédé naturel dans laquel la vie prospère jusqu'à sa réalisation, qu'elle est l'accomplissement de cette force supérieure créatrice à travers ses divinités, jusqu'à l'interpénétration totale de sa force lumineuse et donc aussi rayonnante. J'admire avec un regard curieux ces livres anciens, nous pouvons le temps d'une lecture, nous entretenir avec son auteur, comme communier avec son âme le temps d'un souffle. Ce procédé très particulier qui nous permet de nous entretenir avec nos racines générationnelles est une richesse incomparable. Il a été donné à des êtres premiers d'élaborer le langage qui s'est constitué autour d'une expérience de vie qui dépasse les limitations, mais il n'y a rien de honteux que chercher à vouloir, non pas s'approprier, mais relater la beauté qu'il nous a été permise de découvrir. La beauté est une oeuvre immortelle et elle se trouve dans le cœur de chacune et de chacun.

 

La constitution des idéogrammes, des hiéroglyphes et de tous les caractères dessinés représentent une possibilité intemporelle de ne jamais perdre le fil de notre obscur passé. Mais il est important de considérer ceux-ci comme intemporels et universels.

 

Bien sûr nous trouvons des pistes erronées, des divagations imaginales, ... Cependant, la lecture est à la fois un processus de fixité et de volatilité, son outil nous le permet aussi. Les éléments y foisonnent ainsi que les étapes d'évolution, nous décelons une structure, un rythme, une expression particulière et c'est ainsi que nous pénétrons un peu dans le monde d'autrui qui par cette action nous ouvre davantage à feuilleter notre propre monde intérieur. S'il est un miroir sans reflets mais avec une lumière pénétrante c'est bien à travers un livre que nous pouvoir le reconnaître. La démarche de l'artiste déposant le temps d'un songe la plume sur la feuille de cet arbre est une oeuvre débutée depuis l'aube de la création, même si cette conception de la création est peut-être bien une erreur. Le livre vous fait rentrer dans la nature même de votre êtreté tout en vous extrayant de la prison quotidienne qui vous a peut-être fait croire que . . .  

Peut-être ce livre est celui qui répondra à cette question que vous vous posez depuis longtemps sans jamais n'avoir trouvé interlocuteur pour y répondre, peut-être soulèverez-vous vous aussi les voiles de la peur d'être soi pour vous envoler vers les cieux, là où se trouve les racines vous emmenant dans ce monde de grâce, celui du silence profond.

 

Si lire est une simple action mécanique d'ouvrir les yeux du corps pour y prendre vous vous trompez lourdement. La lecture est un échange très profond entre vous et vous-même. Vous vous devez d'être comme le corbeau et la colombe, de retrouver l'essence d'Osiris et d'Isis, de pacifier le couple royal sur la barque de son éternité, de vous aussi retrouver le ventre materné, l'origine de vous-même non dans votre passé mais bien ici et maintenant. Il vous faut dans votre lecture peut-être y trouver la pacification, la persévérance et surtout une humilité grandissante car lorsque vous tenez un livre entre les mains, je vous parle bien de cette eau ruisselante qui ne peut être saisie, vous êtes le maillon universel qui s'octroie l'envolée de l'âme universelle dans l'âme du monde. Vous êtes esprit non en devenir mais puissamment lumineux. Permettez-vous par la fixité de la lecture l'envolée de l'esprit. Permettez-vous dans l'envolée de votre âme la fixation du souffle divin. Permettez-vous que cela permute jusqu'à ce que vous trouviez l'équilibre, celui de conscientiser que vos pensées ne sont pas vous, comme celles que l'auteur qui a rédigé ces lignes ne sont pas les siennes et ne sont pas Lui. Vous pourriez déceler une magie, La magie de la lecture ou de l'écriture, l'essence du feu premier devenant manifestation ardente, ruisselant dans l'alambic de votre expérience pour y déceler la lueur de la vérité. 

 

Lire est un pont et comme tout pont il n'est pas question de s'y attarder. Lire ne suffit pas, car alors tu deviens Roi sans reine. Être couronné ne suffit pas, il te faut aussi t'unir à toi-même. La découverte se trouve de l'autre côté du miroir, dans l'ombre des incertitudes se trouvent la vérité. Il est alors important de ne pas s'attarder aux peurs et aux doutes mais qu'ils deviennent comme un des éléments faisant avancer la barque permettant aux courageux et aux humbles de pêcher dans la profondeur de la vie pour y nourrir ses frères et ses sœurs.  

 

Regarde. Tu es sur une barque dans cette mer de grâce. Tu te peux plonger profondément. Tu te peux communier avec pudeur. Tu es Un en présence. Le ridicule n'existe que dans le cœur de celui qui n'a pas atteins la sagesse de l'auto-dérision. Il est d'ailleurs très représentatif si vous souhaitez savoir si la sagesse s'est incarnée dans le cœur de votre prochain d'observer à quel niveau d'auto-dérision il s'accorde. Ceux qui ont davantage d'auto-dérision sont de grands sages, de grands esprits éclairés, des flambeaux de la vie qui se fécondent dans la joie. Être compatissant envers soi en exprimant l'humour véritable. Tu te peux lire en toi comme un livre de verre. Tu te sembles si fragile dans cette vie qui pourtant t'offres sans retenues le bonheur d'être la vie. Il n'est pas de présent plus merveilleux que de celui de vivre et de mourir. Lorsque tu comprends qu'une seule vie ne suffit pas à remercier, tu pénètres dans le temple divin de l'éternité, tu découvres l'apprentissage que la vie te permets, tu commences à rayonner dans sa manifestation cette source de vie lumière. Éclaire ainsi ce qui ne peut être vu en t'accordant toujours cette joie d'être un enfant né de l'Amour. 

 

Si tu souhaites lire avec authenticité, il te faudra affronter l'hydre à 3 têtes. Si tu souhaites lire, il te sera peut-être important de t'ouvrir à de nouvelles expressions, de nouveaux moyens de t'exprimer comme chanter, danser, écrire, toucher et aimer. Tu t'apercevras que tu es toi aussi l'artiste de ta vie non par dictature mais bien par soumission à ce qui est simple, comme cette simplicité de rendre le sourire à cet enfant, comme cette simplicité d'ouvrir cette main où se sublime l'envolée de ton âme et ainsi l'âme du monde. Pénétre profondément dans les couches des difficultés car c'est surtout à travers elles que tu te rectifies, que tu réalignes ce qui doit l'être, impulsé de la venue de la vie en ton sein, rien ne te peux t'enlever l'immortalité que tu es, rien ne t'obligeras à goûter au fruit pourri, rien ne t'éloigneras de ce que tu es lorsque tu accepteras que tu n'es pas tes pensées. 

 

Lire ou se lire, se lier à soi-même ou s'élire ?

 

Choisis de reprendre action de ta pureté, de l'exprimer même si cela dérange et ajuste comme lorsque tu fais du vélo et que tu évites cet escargot car tu sais il n'es pas vraiment diffèrent de toi, il en est même peut-être un des prophètes envoyés sur ta route pour te ramener à ton essence, à ce que tu es au-delà des limitations. Si tu ne sais pas lire au-delà du simple fait de lire, tu ne feras que rester en surface de toi-même. Pose-toi des questions, ne prends pas pour vérité comptant même si c'est Bouddha ou Jésus lui-même qui te le dis ou même si c'est la personne en qui tu as le plus confiance car tu sais la vie est bien au-delà de la confiance. La confiance t'amènes à accepter ce que tu vis davantage sans te considérer ni supérieur à un tel ou inférieur à la vie. C'est une communion. Tu ne t'appropries plus l'expérience, tu n'es pas l'expérience, tu es juste l'observateur de l'expérience. Est-ce peut-être cela la voie des justes et des sages ? La nature sert de miroir, mais la lumière s'y multiplie. Peut-être te situes-tu mieux face à ton reflet ? Mais crois-tu que tu es ce reflet ? N'envisages-tu pas que nous vivons un rêve collectif, une illusion qui nous protège, penses-tu que tu es en train de te détruire ou plutôt de quoiqu'il arrive ascensionner à des sphères davantage plus simples ? La simplicité se cache dans la difficulté, mais lorsque tu perçois la difficulté tu as avant même la conscience de te le dire la solution qui s'y est déjà manifesté. Existe-t-il alors des problèmes et des solutions ?

 

Mon cœur me dit ce que la tête ignore, le vent du changement t'amènes un nouveau message, une nouvelle direction, ne t'égares pas, reste bien présent et dé-couvres chaque jour la beauté infinie qu'il t'es autorisé de lire car tu pénètres et laisse s'interpénétrer davantage la lumière dans des aspects de plus en plus reculés. Si la lumière a une vitesse a-t-elle un point d'origine ou ne jouons-nous pas avec l'illusion ?

 

Choisis la voie que tu souhaites expérimenter sans jamais affirmer que ta voie est meilleure que celle d'autrui. Regarde comme nous sommes beau dans cette multiplicité, ressens à quel point nous-somme proches, à quel point l'amour rassemble, et à quelle hauteur la terre que nous foulons est d'une immense générosité. Si tu souhaites t'unir à toi-même, il te faudra retrouver l'essence de ce que tu es. Pour retrouver cette essence que tu n'as en réalité jamais perdue il te suffit de ralentir ton pas, de te poser au bord de cette source d'eau ou de cette forêt de jade et d'y méditer le silence, la présence, la pureté, la gratitude, la joie si tu t'y sens le courage !

 

Oses-toi communier avec cette nature qui est le reflet de la lumière. Oses-toi rassembler les 26 parties d'Osiris, multiplie et épure car c'est ce qui nous est suggéré dans tout. Il y a plusieurs niveaux d'esprits, plusieurs marches à l'ascension, mais elles ne revêtent pas un caractère uniquement fixe dans l'image que je t'en donne. Je ne fais que te lancer un pont qui peut-être t’amènera à toi-même, qui peut-être te rassembleras dans cette joie divine. 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0
Arc-en-ciel
à partir de 21,00 €
Étoile
à partir de 34,00 €
Harmonie
à partir de 89,00 €
Osmose
à partir de 144,00 €
Quintessence
à partir de 55,00 €

( Conférence ADN Tv ) 

La sublimation de l'être

( Article ) 

Le jardin de l'enfant

( Article ) 

La fleur de l'espoir

( Article ) 

Regarder avec le cœur

Vous pouvez faire un don par le montant qu'il vous convient

 

Merci