Universalité - Je suis toi et tu es moi car nous sommes Un

 

    Tu es au-delà de la division, l’individualité que tu sembles percevoir est un leurre, un mirage dans ton esprit, un voile superposé à l’Un-fini. Tu n’as jamais expérimenté autre chose que l’unité, tu le constates à chaque instant, surtout lorsque tu ne sembles plus le percevoir. N’as-tu jamais réalisé qu’au fond de ton être se trouve l’Unité ? Tu as déjà expérimenté l’Amour, tu t’en es même détourné, pensant que mieux t’attendait ailleurs, tu t’es cru détenteur de ton pouvoir, de ta vie, de tes échecs et de tes réussites, peut-être t’es-tu pensé en contrôle sur une pente qui te faisait tôt ou tard te retourner sur toi-même, t’amenant à te libérer du mensonge que dans l’intimité tu as su sublimer. Peut-être cette expérience de la vérité t’as montré que l’accomplir est juste, peut-être la vérité t’as permise d’incarner ce qui est bon qu’importe que cela se voit, tu as peut-être résonné de la beauté insondable de la présence lorsque tu as inondé la vie de joie, tu as peut-être exprimé, sans forcer, alors que toi-même ne t’y attendais pas ce qui est vrai.

 

   Tu as déjà vécu ces expériences, tu les as vécu comme je les ai vécus, tu a ressenti toi aussi cette force qui ne peut être attrapée mais qui s’écoule en tout sans que tu puisses la prévenir, elle t’as permise de toi aussi te rendre plus humble, rendant à ton cœur la largeur qu’il mérite, permettant à ce qui est imprononçable de s’exprimer, prenant une forme qui n’est pas si parfaite que de ce qu’elle est par nature.

 

   Cette énergie que tu perçois, que tu ressens circuler, qui ne fait aucunes distinctions est qui soutient l’univers, cette puissance lumineuse qui revêt toute les formes sans pour autant en être une, qui se permet d’agir contre tes désirs que tu découvres ne pas être les aspirations les plus élevées, mais avec grandeur, la grandeur de ton âme, l’infime puissance étincelante de la joie, de la paix, de la bienveillance, de la compassion, provient d’une Source dont toi aussi en est un passeur(se).

 

   Puisque tu es l’enfant désiré de l’univers et du cosmos, puisque tu es présent dans ce corps, puisque toi aussi tu es apte à ressentir l’universalité, puisque tu te trouves ici à vibrer avec ce que Je suis, ne contemples-tu pas l’insondable de la présence ?

 

   Sans te cacher derrière une philosophie, un courant intellectuel ou une croyance ne ressens-tu pas que la mer du cosmos glisse en toi ?

 

   Ne sens-tu pas que tu es limité(e) uniquement par ce que toi crois être ou ne pas être ? La perception que tu te fait du monde extérieur ne provient que du filtre que tu acceptes de placer face à ta grandeur, inconsciemment, souhaitant limiter ce qui ne peut l’être.

 

   Ce qui ne peut être limité est l’insondable présence de l’unité.

 

   Tu ne peux même pas en être spectateur car alors tu te penserais extérieur au phénomène du cosmos. Commence à percevoir que tu es bien plus qu’un fragment de ce qui t’entoures, continue à éclaircir ton esprit par cette union fraternelle qui existe déjà, expérimente la profondeur de ce qui ne te fais plus juger en bien ou en mal, découvre la puissante onde qui est déjà en connexion absolue avec tout ce qui est et ce qui n’est pas, tu es déjà fusionné(e) dans l’entièreté par la grâce du vide, ce vide est plein de vies et d’informations, c’est d’ici où émane cette source et lorsque tu ne t’y attaches plus, tu t’alignes corps et âmes par l’action du mouvement.

 

   C’est ainsi qu’en te centrant tu libères les vannes, tu laisses rayonner ce soleil, tu n’es plus soumis à toi-même, tu brises les chaînes de ton esprit, tu ré-éveille cette liberté qui ne t’as jamais été retirée, qui n’as jamais été bridée par quoique ce soit, c’est le choix qui t’es accordé(e).

 

   Tu deviens conscient de ce sur quoi tu portes ton attention. Pourquoi alors ne pas expérimenter la concentration et la fluidité ?

 

   Pose l’agitation du mental par la nature profonde de l’esprit, cette nature profonde au-delà du Je. Détends ce corps qui ne s’impulse que par l’intention des pensées. Respire. Relâche tout. Sois la respiration du cosmos sans placer de formes ou d’images. Juste accueille, vibre la profondeur du silence qui n’as pas de permanence, laisse-toi être aimé(e) par l’ensemble.

 

   Je suis toi et tu es moi car nous sommes Un, car tu es Amour et que je suis aussi la vérité. La vérité est Amour et l’Amour est sagesse. L’amour sans formes, sans désirs, sans attentes, sans limites. Si tu cherches l’union à l’extérieur de toi, tu expérimenteras tes propres limites à l’intérieur, car tu ne peux saisir l’essence de ce qui es en le limitant.

 

   C’est ainsi par la rupture des attaches, qui naissent du mental, que tu explores des dimensions de la présence, comme submergé(e), comme une lampe s’inonde et inonde de lumière. Ainsi tu ne cherches plus ce qui est déjà mais tu laisses vivre l’incommensurable et l’omniscience.

 

   Tu peux passer ton existence à jouer à peser le poids de tes pensées ou de tes actes, mais tu te peux aussi expérimenter la non utilisation de ce jugement, tu te peux découvrir toi aussi que tout est fondé, dans ce jeu du mental, par le poids que tu placera comme si tu avançait une pièce sur l’échiquier du combat. Pourquoi alors ne pas déposer les armes dans ce combat ?

 

   Tu penses peut-être que le monde extérieur est un monde cruel, mais n’alimentes-tu pas à ton humble niveau ce jugement à l’intérieur de ton esprit ? Il existe une possibilité que tu n’as peut-être pas encore découverte, je te la propose alors, se peut-il qu’il existe, au fond de toi, une possibilité que tu arrêtes de croire que l’on vit dans un monde dont tu en es un membre séparé(e) ? Accepterais-tu d’expérimenter l’inter-dépendance et l’inter-connexion entre tout ce qui est et tout ce qui n’est pas ? Serais-tu prêt pour approfondir cela et incarner toi aussi ce qui est déjà, dans tout ce que tu penses et accomplis, par pure bienveillance et pour toutes formes de vie sans limites de temps ou d’espaces ?

 

   C’est de courage que je t’appelles à incarner, c’est d’intégrité que je t’appelles à vivre, c’est aussi de la possibilité d’être pleinement, non plus comblé, mais heureux pour tout ce qui t’es permis de vivre, même ce que tu crois être négatif, c’est d’ailleurs par ces épreuves dont tu peux renforcer la pureté et laissé grandir les vertus.

 

   Lorsque tu saisis le mental, les pensées, ou des attentes tu t’empêches d’exprimer la paix éternel, tu alimentes, par un effet de causes, des souffrances, de l’attachement de joies ou de peines. Mais sache qu’il existe une source bien plus profonde , disons pour simplifier une énergie dont émane ces polarités, lorsque tu travailles à la laissé vivre et s’élargir, alors tu baignes dans la grâce, tu es transparent, limpide, clair(e) et équilibré(e), comme un bambou souple, impermanent comme les cycles de la nature, vaste comme le cosmos et abondant comme un arbre. Tu ne laisses plus une ombre de l’ignorance vivre sans que tu l’es, avec tendresse, aimée. Tu ne combles plus un vide, mais autre chose que toi-même rayonne, avec bienveillance, acceptant et comprenant que, comme lorsque tu tends la main à celui qui a besoin d’être relevé, que c’est acte d’amour qui n’as aucunes attentes pour être déjà la paix instaurée depuis toujours au sein de toi-même. Pourquoi ne pas expérimenter avec courage ce que je te dis ? Tu l’as déjà fait, expérimente le fait de ne pas non plus te juger comme un bienfaiteur si tu le fais, soit humble comme la mer caresse le sable car nous sommes Un.

 

   Comprends que c’est cela l’arc-en-ciel et que l’unité traverse toutes les intémpéries.

 

   L’unité est vérité car elle n’a pas de frontières.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    Madeleine (vendredi, 18 novembre 2016 01:24)

    C'est un beau message, ça rejoint ce que je lis dans UN COURS EN MIRACLE.

    Merci

    Madeleine

  • #2

    Latreche (vendredi, 06 janvier 2017 13:24)

    Je suis

  • #3

    Jean Claude (samedi, 09 septembre 2017 10:48)

    Mille merci pour ce texte qui donne du sens à un message nocturne reçu il y a deux ans..."je te vois tu me vois je suis toi tu es moi nous ne faisons qu' un.......

  • #4

    timson (dimanche, 10 septembre 2017 17:13)

    Qui a écrit ce texte splendide???
    Ca a laissé couler des larmes sur mes joues
    Merci Maxime pour cette douce lecture
    Manuella

Arc-en-ciel
à partir de 21,00 €
Étoile
à partir de 34,00 €
Harmonie
à partir de 89,00 €
Osmose
à partir de 144,00 €
Quintessence
à partir de 55,00 €

( Nouveau ) 

L'un-personnel

Vous pouvez faire un don par le montant qu'il vous convient

 

Merci